IDEL : Le montant de vos cotisations URSSAF et CARPIMKO au cours de votre première année d’exercice

19-08-2021 | Infirmière | 0 commentaires

Parmi toutes les étapes qui jalonnent le parcours d’installation d’un(e) infirmier(e) libéral(e), l’enregistrement à l’URSSAF et à la CARPIMKO fait partie des priorités. Ces deux organismes sociaux feront irruption dans votre paysage professionnel dès le début de votre carrière et y demeureront jusqu’à votre cessation d’activité. A dater de votre première année d’exercice, il vous faudra verser une cotisation obligatoire pour bénéficier d’une protection sociale et obtenir une pension de retraite. Mais alors à combien s’élèveront vos contributions à l’URSSAF et à la CARPIMKO au cours de votre première année d’activité libérale ?

L’URSSAF et la CARPIMKO : des droits mais aussi des devoirs… L’URSSAF est l’Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales. L’une des principales missions de cet organisme consiste à financer la Sécurité sociale par le biais de cotisations recueillies auprès des professionnels indépendants. En contrepartie de cette contribution, l’URSSAF garantit aux cotisants un certain nombre de droits tels que le versement d’indemnités en cas de maladie ou des allocations en cas de congé maternité. La CARPIMKO est la caisse autonome de retraite et de prévoyance des professions paramédicales. Elle est composée d’un régime de base CNAVPL (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales), d’un régime complémentaire et d’un régime consacré aux praticiens conventionnés (ASV). L’affiliation et donc la cotisation à la CARPIMKO permet d’obtenir des droits de retraite et d’être couvert en cas d’invalidité ou de décès.

Comment fonctionnent l’URSSAF et la CARPIMKO

Tout comme l’URSSAF, la CARPIMKO fonctionne sur un système de provisions et de régularisations, se basant sur les revenus de l’infirmière libérale. Autrement dit, le montant de vos cotisations est établi en deux temps.

  • Vous serez tout d’abord appelés à verser des cotisations provisionnelles calculées à partir de vos derniers revenus connus (N-1).
  • Après avoir reçu votre déclaration de revenu professionnel, l’URSSAF et la CARPIMKO procéderont à une régularisation de vos cotisations en se basant sur le chiffre d’affaires que vous aurez réellement perçu au cours de l’année précédente. En cas de sous-estimation de vos revenus, il vous faudra verser un complément de cotisation, et dans le cas contraire, c’est vous qui percevrez un remboursement de la part de l’URSSAF et de la CARPIMKO.

N’hésitez pas à consulter le site de l’URSSAF pour avoir davantage de détails sur le calcul des cotisations URSSAF de l’infirmière libérale ainsi que l’expert comptable des infirmiers libéraux. =>  Lire aussi notre article sur le choix du mode d’exercice en libéral

URSSAF et CARPIMKO : quelle cotisation au cours de ma première année d’exercice ?

Bonne question ! De fait, comme nous venons de l’expliquer, l’URSSAF et la CARPIMKO se basent sur le chiffre d’affaires de l’année N-1 pour établir le montant de vos cotisations. Mais lorsque vous débutez votre activité libérale, vous n’avez pas de N-1 et encore moins de N-2. Puisque l’URSSAF et la CARPIMKO ne peuvent évaluer votre revenu d’activité non salarié,  le calcul de vos cotisations est établi sur une base forfaitaire correspondant à 7 816 € pour votre première et seconde année d’exercice (2021 et 2022). Ce montant est identique pour tous les organismes de protection sociale. Au cours de votre première année d’exercice, vos cotisations à l’URSSAF avoisineront donc les 900 €. En 2021, les cotisations à la CARPIMKO sont fixées à :

  • 643 € pour le régime de base;
  • 1 744 € pour le régime complémentaire
  • 197 € pour l’ASV
  • 690 € pour le régime Invalidité Décès.

Dès votre seconde année d’exercice, l’URSSAF et la CARPIMKO procéderont à la régularisation de vos cotisations à partir de votre première déclaration de revenus. Mieux vaut donc faire preuve de prévoyance pour éviter d’être pris au dépourvu face à ces dépenses supplémentaires. Il est notamment vivement conseillé de mettre de l’argent de côté dans un compte bancaire dédié à vos frais professionnels.

Et surtout, restons connectés ! L’équipe Ubinect Vous souhaitez nous contacter pour en savoir plus sur nos services ? Rien de plus simple. Par email : conseil@ubinect.fr Par téléphone : 02 43 78 49

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Ubinect est une solution

En quelques chiffres Sephira c’est :

20 ans d’expertise et d’innovation dans le développement de solutions de facturation autonomes

Près de 100 collaborateurs pour vous apporter le meilleur service au quotidien

25 000 professionnels nous font confiance

Contact

L’équipe Ubinect se tient à votre disposition :

02 43 78 49 92

conseil@ubinect.fr

Parrainage

FAQ

Support

Déjà client ?

Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30
Pour nous écrire, notre adresse postale :

Sephira SAS
12 rue Vincent Scotto
72000 - Le Mans